Il y a peu j'ai entrepris de construire moi même mes épées d'entraînement en bois, pour l'escrime médiévale de tradition Liechtenaurienne. Présentée le 28 Octobre, mon premier modèle était une épée imposante inspirée de celles de la fin du Moyen Age, pour les connaisseurs de catégorie XVa dans la classification d'Ewart Oakeshott.

Cela dit, si elle me convient parfaitement, l'idée pour la suivante était d'en construire une pour ma chère et tendre, un peu plus légère, si possible mieux équilibrée, un peu plus courte, sans cependant devenir plus courte que les modèles standards utilisés dans notre association.

Voici une photo de la nouvelle, encadrée d'un bokken de Kendo de dimensions standard et de sa grande soeur, pour situer l'échelle.

Ep_es_bois_V2_et_cie

Quelques données techniques maintenant:

- matériaux:
    - chêne massif (presque tout)
    - fer forgé (pommeau)
    - pin (plaquettes extérieures de la garde)

- dimensions:
    - longueur: 125 cm
    - longueur de lame: 90 cm
    - largeur de lame à la base: 6 cm
    - diamètre de la pointe: 2.3 cm
    - envergure des quillons: 26 cm
    - longueur de poignée hors pommeau: 24 cm
    - diamètre pommeau: 6 cm

- Masse et équilibre:
    - Masse totale: 900 gr
    - Masse du pommeau: 300 gr
    - Point d'équilibre: 4.5 cm en avant de la garde

- Commentaires: Comme sa grande sœur, le centre de rotation de la lame (point idéal de coupe) est très proche de la pointe. Ici il est même sur la pointe. Avec un centre de gravité très proche de la poignée, et une masse réduite, on obtient une épée presque idéale, d'un maniement aisé, rapide, et précis. Comme vous le voyez je suis très fier de ma dernière réalisation ! ^^
J'ai pu tester les deux armes dans mon association, et malgré de très subtils défauts principalement esthétiques, la deuxième est très légèrement supérieure à la première, pour une raison simple: on peut la manier deux heures et demie sans sentir de raideurs excessives dans les avant bras, alors que je fatigue au bout d'une heure et demie environ avec la précédente. Puisque les bases sont communes, je me demande d'ailleurs si je ne vais pas essayer d'adapter la première, notamment en gagnant du poids, en enlevant 5 cm de lame et en ponçant le tout pour essayer de rendre à la fois les tranchants de la lame et la poignée plus ronds, comme sur celle-ci dont le travail de finition est plus élaboré.